Quelques traces de la civilisation mégalithique, de l'âge de fer, de l'époque romaine sont encore visibles sur notre commune mais son histoire commence réellement au XVII ème siècle. Saint-Barthélémy devrait son nom à un saint du même nom. 
Ancienne "trève" de la commune de Baud, Saint-Barthélémy devient commune à part entière le 17 juillet 1867. Elle est érigée en paroisse en 1871. Depuis 1860, l'obstination de ses habitants se trouvant trop éloignés du centre de Baud, leurs nombreuses démarches ont abouti à une décision favorable du Conseil d'Etat et de l'empereur Napoléon III.. Les premières élections municipales ont lieu le 22 septembre 1867.
Depuis 1836 déjà, les quelques fermes établies sur ce territoire s'ouvrent aux communes voisines par le biais de l'ouverture d'une route départementale reliant Baud à Guéméné par Melrand. C'est alors que commence l'extension du village. 
Voici quelques dates importantes qui nous aident à mieux comprendre l'évolution de notre commune : 
- 1867 : Saint-Barthélémy devient commune à part entière 
- 1871 : * détachée du doyenné de Porhoët, Saint-Barthélémy devient paroisse 
* transfert du cimetière route de Melrand 
- 1879 : construction d'une mairie-école rue de la gare 
- 1895 : nouvelle église paroissiale 
- 1912 : destruction de l'ancienne chapelle .
Avec la construction de la nouvelle église, le centre du village se déplace au sud, au détriment du noyau initial appelé aujourd'hui "vieux-bourg". Hormis le bourg, Saint-Barthélémy se déploie en 5 quartiers :  
Saint-Adrien
Saint-CorentinSaint-FiacreSaint-GuenSaint-Thuriau
Des traces de périodes très antérieures sont encore visibles : 
• "les menhirs de Kernars" (néolithique) et "la stèle gauloise de Khérel" (âge de fer"). Il s'agit d'une stèle hémisphérique de près de deux tonnes. 
• "Les bracelets de Kerru", "la villa de Libihan" et "le souterrain gaulois de la Villeneuve".Depuis, la commune de Saint-Barthélémy n'a cessé de s'accroitre pour acquérir sa physionomie actuelle.